Formation hybride en langues : articuler présentiel et distanciel

Authors

  • Anne-Cécile Lamy-Joswiak Université de Ljubljana, Faculté des Lettres, Slovénie

DOI:

https://doi.org/10.4312/vestnik.13.597-598

Keywords:

didactique des langues, ingénierie pédagogique, enseignement-apprentissage des langues

Abstract

Elke Nissen est germaniste, professeure en didactique des langues et ingénierie éducative numérique à l’Université Grenoble Alpes et membre permanente du LIDILEM, Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles, au sein duquel elle mène des recherches sur les formations hybrides en langues (FHL), en collaboration avec des chercheurs du monde entier. Dans son ouvrage intitulé Formation hybride en langues : articuler présentiel et distanciel, elle s’appuie sur un certain nombre de recherches et de projets d’ingénierie pédagogique menés ces quinze dernières années dans le domaine des dispositifs médiatisés appliqués à l’enseignement-apprentissage des langues propre à l’enseignement supérieur, pour analyser le fonctionnement et les spécificités des FHL et ainsi, mieux comprendre « comment elles sont conçues, perçues et vécues, les relations qui s’y créent, les interactions qui s’y déroulent, etc. » (p.11).

Downloads

Download data is not yet available.

References

NISSEN, Elke (2019). Formation hybride en langues : articuler présentiel et distanciel. Paris : Les Éditions Didier. Collection Langues et didactique.

Published

27.12.2021

How to Cite

Lamy-Joswiak, A.-C. (2021). Formation hybride en langues : articuler présentiel et distanciel. Journal for Foreign Languages, 13(1), 597–598. https://doi.org/10.4312/vestnik.13.597-598

Issue

Section

Reviews