Traduire Chateaubriand dans le Vermont : les Mémoires d’Outre-Tombe dans Le livre des illusions de Paul Auster

  • Katarina Marinčič University of Ljubljana, Faculty of Arts

Abstract

Cet article présente une analyse des rapports intertextuels entre le roman Le livre des illusions (The Book of Illusions) de Paul Auster et les Mémoires d’Outre-Tombe de François-René de Chateaubriand. Le protagoniste-narrateur du roman, bouleversé par une tragédie personnelle, recouvre une raison de vivre dans la tâche quasi impossible de faire une traduction intégrale des Mémoires d’Outre-Tombe. Au cours de l’histoire racontée dans le roman, l’immensité de ce travail entre au second plan. Initialement ressentie comme « un tas de charbon à pelleter », l’autobiographie de Chateaubriand devient un modèle à suivre au niveau formel aussi bien qu’au niveau moral. L’ambition de parler de l’au-delà s’impose à la fois comme l’objectif de vie du protagoniste et comme le squelette narratif du roman.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-12-17
How to Cite
MarinčičK. (2019). Traduire Chateaubriand dans le Vermont : les Mémoires d’Outre-Tombe dans Le livre des illusions de Paul Auster. Acta Neophilologica, 52(1-2), 199-214. https://doi.org/10.4312/an.52.1-2.199-214
Section
Articles