Eugénie Grandet d'Honoré de Balzac : l'histoire secrète d'une écriture romanesque

  • Katarina Marinčič Université de Ljubljana

Abstract

Selon le témoignage de Mme Surville, l'histoire d'Eugénie Grandet est tirée, détails financiers y compris, d'une gazette provinciale. Le chef-d'oeuvre de Balzac s'inscrit donc a la liste des romans français du XIXe siècle, inspirés par des 'faits divers'. Il s'agit d'une histoire qui, à part les millions, présente peu de fantastique: une jeune fille de province mène une vie humble, presque misérable, dans la maison de son père tyranique et avare; jusqu'à l'ouverture du testament, elle ignore le fait qu'elle est héritière d'une immense fortune; or, en ce moment, il est déjà trop tard: l'homme qu'Eugénie aime passionnément va se marier avec une autre; ironie atroce, il avait choisi cette autre - et trahi la petite provinciale qu'il avait présumée pauvre - afin d'augmenter sa fortune ... Une histoire typiquement balzacienne donc: ce que l'écrivain définit, dans un autre chef-d'oeuvre, comme un dénouement atroce, réel et vrai. Par son intrigue, ses personnages et le milieu dans lequel il se déroule, le roman appartient à la partie 'réaliste' de l'oeuvre de Balzac. Comme tel, il a été le sujet de nombreuses études sur le réalisme balzacien. Or, son intérêt historique et sociologique est plutôt dans le détail que dans la totalité.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2000-12-01
How to Cite
MarinčičK. (2000). Eugénie Grandet d’Honoré de Balzac : l’histoire secrète d’une écriture romanesque. Acta Neophilologica, 33(1-2), 49-60. https://doi.org/10.4312/an.33.1-2.49-60
Section
Articles